Puts Marie

Home » Artists » Puts Marie

puts marieQuinze ans d’existence, quelques enregistrements , des escapades en solo et des virées à New York, Broadway ou Mexico, Puts Marie cultive un passé trouble, entre mythe et mystère. Mais peu importe, tant le groupe originaire de Bienne en Suisse
allemande met tout le monde d’accord sur scène depuis 6 mois, enchaînant les prestations intenses et abrasives en Suisse comme à l’étranger, des Transmusicales au Printemps de Bourges, en passant par l’Eurosonic ou The Great Escape. Un succès qui doit autant à ses qualités musicales qu’à sa personnalité unique, entre grand cirque rock’n’roll et théâtre à la poésie étrange.

Il y a du Tom Waits dans ces concerts façon cabaret déglingué, sur le fil du rasoir entre performance borderline et numéro de charme. Du dEUS aussi, quand le quintet originel dynamitait le rock depuis Anvers, concassant électricité tordue et mélodies miraculeuses, dans un shaker pop-rock érudit et libéré à la fois. Le même où Puts Marie concocte ses chansons, qui assument leur science comme leur lyrisme, osent flirter avec le kitsch sans jamais s’y complaire.

Un art éprouvé des alliances contre-nature que les Biennois transposent à merveille sur leur nouvel album, Masoch I – II, patiemment assemblé sur la route. Douze titres ouverts aux mutations, où un couplet hip-hop accouche d’un refrain façon crooner (Pornstar), une mélodie en suspension s’extirpe d’un nuage de saturation (Mob Kisses), une litanie susurrée est soufflée par un fuzz pavlovien (Brush Air). Une passion pour les mélanges qui n’a d’égal qu’un goût sûr pour les changements de cap. Ici, le rock se déploie dans toutes ses nuances, du grunge bricolé (Sugar Run) à la pop sinueuse (All Yours Am I), du groove mariachi (Hecho en Mexico) à la soul garage (Horses Gone Far).

Servi par une écriture assurée, un lyrisme vénéneux et des instrumentations pleines de ressort, Puts Marie peut tenter tous les écarts sans jamais s’égarer, oser toutes les digressions sans perdre son propos. Sur Masoch I – II, la seule chose qui déborde, c’est la passion. Et  elle est contagieuse.



VIDEOS

DISCOGRAPHIE
  • Puts_Marie_Cov_Masoch_I_-_II

CONCERTS